Aller au contenu principal
Logo du ministère en charge de l'agriculture

CAMPUS DE LA NATURE ET DU VIVANT EPLEFPA de Châlons en Champagne

L’exploitation du lycée agricole de Somme Vesle couvre 220 ha répartis sur 8 cultures et avec des rendements moyens (sur 5 ans) particulièrement élevés :

Cultures

 Surface moyenne (ha)  

 Rendement moyen 

Blé8095 qx/ha
Escourgeon1586 qx/ha
Orge de Printemps777 qx/ha
Betterave40100 T/ha
Luzerne3512 TMS/ha
Colza1545 qx/ha
Pois1553 qx/ha
Miscanthus et Panic érigé   2,510 TMS/ha

 

Il s’agit d’une exploitation représentative du territoire de Champagne Crayeuse. Les sols reposent sur la craie (craie brute ou poches de cryoperturbation ou encore graveluche), il s’agit essentiellement de rendzine. La profondeur des sols est en général faible (30 à 60 cm, rarement plus d’1 mètre) mais la craie, tendre, permet un développement racinaire sans problème. La craie engendre des sols pauvres en éléments nutritifs avec des problèmes de blocage, notamment du phosphore. La teneur en argile vraie est faible (inférieure à 10%) et la teneur en matière organique est d’environ 3%. Le pH est élevé (généralement supérieur à 8). Par contre, les sols sont très faciles à travailler et ressuient très vite. La craie stocke d’importante quantité d’eau (nappe de craie) qui remonte dans la roche puis dans le sol par capillarité :

les cultures ne souffrent ni de l’excès, ni du manque d’eau ! Ces sols si particuliers expliquent en grande partie le potentiel élevé de la région. Mais il a fallu attendre la révolution verte d’après guerre avec la mécanisation et surtout les engrais pour avoir une mise en valeur de ces sols. Jusqu’aux années 50, la Champagne n’était couverte que par de maigres savarts, pâturés par quelques moutons et remplacés de ci, de là, par des boisements de pins.

Les parcelles de l’exploitation du lycée agricole de Somme Vesle sont de taille modeste : 7 à 18 ha. Elles sont regroupées autour de l’exploitation et sont de forme régulière rectangulaire.

On trouve également sur ces 220 ha une surface significative de haies et de bandes enherbées, permettant à l’exploitation de dépasser les 12% de SET. Des cultures intermédiaires sont également implantées (ce qui est aujourd’hui imposée par la Directive Nitrates sachant que l’intégralité du département de la Marne est classé en zone vulnérable) : moutarde, phacélie et mélange agrifaune.

 

  • La rotation :

On distingue deux types de rotation sur l’exploitation, la rotation la plus courte étant menée sur les plus petites parcelles (environ 7 ha) :

Luzerne / luzerne / blé / betterave / blé / pois / blé / colza / blé / escourgeon

Betterave / blé / pois / blé / betterave / orge de printemps

 

  • L'assolement 2018-2019

Cliquer ici pour afficher l'assolement

 

  • Devenir des récoltes :

Les céréales (hormis l’orge de printemps) et les pois sont stockés sur l’exploitation jusqu’en janvier puis livrés à Vivescia (anciennement Champagne Céréales). Néanmoins, l’équivalent d’une trentaine d’hectare de blé est en contrat semence et est livré à la moisson.

Haut de page